Centre de Gravité Professionnel

J’ai réalisé le test CGP (Centre de Gravité Professionnel) en avril 2015, voilà le résultat

Je suis un « CONCEPTEUR UTILITARISTE »,

Je mets en gras ce qui me semble juste et je barre ce qui me semble faux

Ce qui caractérise le plus votre comportement professionnel c’est la disponibilité et la prééminence de la cérébralité. Lorsque vous êtes en face d’un problème, vous prenez rapidement connaissance des données et vous mettez sur ce problème une étiquette qui énonce la nature de ce problème et explicitement ou implicitement, son mode de traitement. Lorsque vous êtes en face d’une chose dont il faudra faire quelque chose, vous vous représentez mentalement sa structure interne, ses mécanismes, ses propriétés et de là vous déduisez comment il faudra s’y prendre.

Capture d’écran 2015-08-06 à 16.01.49
je suis peu ou prou à l’emplacement « 6 »

S’il s’agit de comprendre un phénomène, vous percevez très vite les relations d’effet à cause et vous expliquez pourquoi il se passe ce qui se passe. Vous ne prenez pas connaissance des choses en éprouvant directement leur matérialité grâce à l’ensemble de vos sens : chez vous tout stimulus se transforme en représentations conscientes. Vous êtes donc toujours à une certaine distance de la réalité. Vous n’êtes pas piégé par les sensations directes, par l’éprouvé immédiat et en particulier par les impressions sensorielles. Toute votre démarche naturelle consiste à dire la vraie nature des choses. Vous vous représentez ce qu’elles sont « en réalité » sans avoir éprouvé leur réalité tangible. Si vous avez à analyser un terrain, vous vous servirez de la carte ou du plan cadastral plutôt que – ou avant que – d’aller marcher dessus. Si vous avez à prendre position face à une réalité humaine, vous ne chercherez pas à vous mêler aux gens et à éprouver ce qu’ils éprouvent mais vous étudierez leur comportement et vous adopterez une attitude selon votre jugement.

 

Capture d’écran 2015-08-06 à 16.00.50

Cette caractéristique fondamentale de votre comportement bénéficie d’une compensation qui devient complémentarité : il s’agit de votre goût du concret, du matériel, du faisable, de l’utilisable. On peut dire que votre démarche naturelle consiste, dans un premier temps à saisir la « réalité seconde » des choses c’est-à-dire leur structure logique ou le système qui les anime, pour, dans un deuxième temps, mieux apprécier leur « réalité première » c’est-à-dire leur matérialité et les exigences d’adaptation qui en découlent. C’est pourquoi vous avez été qualifié de Concepteur Utilitariste. Ces dispositions naturelles vous destinent, sur le plan de la formation, à toutes les études scientifiques qui débouchent sur des réalisations concrètes. Vous aimerez la chimie à cause des expériences, la biologie à cause des vaccins, la communication à cause de l’écriture, l’informatique à cause du calcul technique, la botanique à cause de l’agriculture, etc…

axe "CREATIF" : c'est moi !
axe « CREATIF » : c’est moi !

Sur le plan des professions, tout dépendra de la technicité que vous aurez choisie mais le genre d’activité ou responsabilité qui vous convient restera toujours dépendant de vos facultés de conception, disons même de conceptualisation. Si vous êtes dans l’industrie chimique, votre goût pour l’abstraction vous poussera plutôt à concevoir des expériences que de les réaliser vous-même. Si vous êtes dans les produits vétérinaires, vous aimerez davantage faire un plan d’expériences ou étudier des résultats que de vous mêler de la mise en oeuvre des essais ou de la collecte des informations. En un mot, vous êtes plutôt l’homme des rapports, soit rapport comme projet de réalisation, soit rapport comme analyse des réalisations.

En fait, vous êtes quelqu’un de très rationnel avec une bonne pincée de réalisme.

Vous êtes un analyste froid, vous comprenez tout ce qui se passe et on ne peut même pas vous traiter de « crâne d’oeuf » parce que – sauf exception éventuellement signalée dans la suite du texte – vous ne perdez jamais le contact avec le monde matériel.

Dans la vie ordinaire, votre grande caractéristique est le besoin de tout comprendre et de tout expliquer. Devant un phénomène, un événement, une situation, vous êtes systématiquement porté à vouloir comprendre pourquoi les choses sont ainsi et à vous expliquer rationnellement à vous-même pourquoi il ne pouvait pas en être autrement. Mais vous ne savez pas gérer les situations qui sont provoquées par des facteurs émotionnels ou affectifs parce que l’irrationnel vous déroute trop.

 

 

Capture d’écran 2015-08-06 à 16.12.44

Vous avez besoin de tout ramener à la logique et vous êtes mal à l’aise tant que vous n’y êtes pas parvenu. Vous êtes donc doué pour expliquer aux autres comment les choses techniques fonctionnent, donc à faire passer une théorie ou une science. Que vous ayez à apprendre ou à enseigner, vous maîtriserez mieux le quantitatif que le qualitatif, sauf si le qualitatif se prête à une analyse logique rigoureuse (c’est le cas par exemple en philosophie). C’est pourquoi, au lycée, il y a des chances pour que vous soyez aussi bon en philo qu’en math. En tout cas, avec cette forme d’intelligence théorisante et abstraite, vous êtes fait pour les études, et si vous êtes-ou avez été – en échec, il faut que vous recouriez à tout moyen possible pour remonter votre niveau de connaissances.

Si vous êtes sérieux et raisonneur, c’est parce qu’il y a en vous deux tendances qui ne s’extériorisent pas parce qu’elles jouent en sens inverse l’une de l’autre et donc s’annulent : d’une part, un certain besoin d’engagement personnel, disons de vous faire plaisir, et, d’autre part, le respect spontané des lois physiques et morales, disons, la rigueur. Ces deux tendances sont très présentes mais elles sont en équilibre et de cet équilibre il résulte une tension. Tantôt vous voudriez être plus libre, plus imaginatif mais alors, et le sérieux ? Tantot vous vous voudriez être d’une rigueur scientifique extrême, mais alors et le plaisir ? Cette tension s’évacue dans l’activité cérébrale et c’est pourquoi vous êtes un concepteur. Concevoir vous excite mais concevoir c’est aussi votre ascèse personnelle.

Chaque fois que votre travail vous donnera l’occasion de sortir une bonne idée ou une bonne interprétation, votre besoin de plaisir y trouvera son compte et votre rigueur morale et mentale aussi. Comme, de plus, vous êtes capable – sauf exception – de détecter par vous-même les sujets concrets où ̆ une bonne analyse serait profitable, vous êtes une tête pensante qui devrait savoir trouver sa place dans un organisme de production.

 

 Alors, bullshit ou pas ?

plus d’infos sur : http://www.institutdelavocation.fr/analyse-cgp/centre-gravite-professionnel

Publié par

Yannick Simon

Né en 1969, ingénieur Arts et Métiers, profil INFP, je suis un dinosaure du web à cause de mon poids et de la date de mon premier job sur le net en 1996. J'ai utilisé tout un tas de langages de programmation, j'ai analysé et contourné tout un tas de problèmes à l'arrache. Je ne suis pas compatible avec les méthodes Agile et autres ... ca me saoule et ca tue toute créativité.